Chocolats symphoniques

Suite orchestrale en quatre saveurs

« Une idée saugrenue qui rend la musique classique plus festive. […] Chocolats symphoniques respire le bonheur. »
Patrick Masbourian, Radio-Canada

« L’idée pour le moins originale est soutenue par une musique habile, immédiatement plaisante, très cinématographique, dans la lignée de la musique légère. »
Christophe Huss, Le Devoir

« A new experience on a whole other level! »
CBC, Daybreak Montreal

« A chocolate tasting at the symphony: Maxime Goulet’s Symphonic Chocolates is a delicious sensory experience. »
CBC, InTune

« Le public a participé avec enthousiasme à la dégustation et à l’écoute de Chocolats symphoniques. La habanera accompagnant le chocolat noir fut particulièrement apprécié. »
Ontario Arts Review

« Chocolats symphoniques devrait faire partie du répertoire courant de tous les orchestres. L’oeuvre s’est avérée être un énorme succès au près des musiciens et du public. » 
Boris Brott

« A very cool idea and a fun experience! »
Global News

Chocolats symphoniques est une trame sonore pour dégustation de chocolats. Il s’agit d’une suite orchestrale en quatre courts mouvements dans laquelle chaque mouvement évoque une saveur différente de chocolat. En concert, des boîtes de quatre petits chocolats assortis aux saveurs des mouvements sont distribuées au public. L’auditeur est invité à déguster chaque chocolat au son du mouvement correspondant:
I – Chocolat au caramel: Une longue mélodie lyrique supportée par une sonorité riche et enveloppante.
II – Chocolat noir: Une intense habanera du désir et de la séduction, relevée d’une amertume dissonante.
III – Chocolat à la menthe: Une délicate fraîcheur aux sonorités glacées.
IV – Chocolat au café: Un tempo d’espresso à saveur brésilienne.

Instrumentation (disponible en plusieurs versions):
– Version pour orchestre classique: 2222 / 2200 / 1 perc (optionnel) / cordes
– Version pour orchestre de chambre: 1111 / 1000 / 1 perc (optionnel) / cordes
– Version pour orchestre à vents (arr. Paul Suchan)
– Version pour quintette à vents *
– Version pour orchestre à cordes et piano * (arr. Maxime Goulet et Eric Jones Cadieux)
– Version pour orchestre à cordes
– Version pour quintette à cordes et piano * (arr. Maxime Goulet et Eric Jones Cadieux)
– Version pour quintette à cordes
– Version pour quatuor à cordes
– Version pour deux violons et piano ** (arr. Maxime Goulet et Eric Jones Cadieux)
– Version pour violon solo et piano * (arr. Maxime Goulet et Eric Jones Cadieux)
– Version pour flûte solo et piano * (arr. Maxime Goulet et Eric Jones Cadieux)
– Version pour clarinette solo et piano * (arr. Maxime Goulet et Eric Jones Cadieux)

* Cette version comprend seulement le 4e mouvement, Chocolat au café
** Cette version comprend seulement le 2e mouvement, Chocolat noir

Durée: 12 minutes

Programme suggéré: Chocolats symphoniques est fréquemment programmé pour la Saint-Valentin et pour la fête des mères

Commande du National Academy Orchestra of Canada, et de leur directeur artistique Boris Brott, dans le cadre d’une résidence de composition pour souligner le 25ième anniversaire du Brott Music Festival.
Dédiée à Ardyth et Boris Brott en reconnaissance de leur support artistique.

Création: le 2 août, 2012, par le National Academy Orchestra of Canada et le chef Boris Brott, lors du Brott Music Festival, à Hamilton.

Discographie: Chocolats symphoniques, enregistrée par le Prague FILMharmonic Orchestra, sous la direction de maestro Adam Klemens, figure sur l’album Chocolats symphoniques, publié en 2014.

Site web officiel de Chocolats symphoniques: www.chocolatssymphoniques.com

Version pour Quatuor à cordes
Chocolats symphoniques dans les médias

Reportage à propos des concerts de Chocolats symphoniques en France

Entrevue avec Maxime Goulet à propos de sa composition Chocolats symphoniques

Performances de: Chocolats symphoniques


Top